skip to Main Content
Copyright E. Perrin/ Photothèque CNRS

Conférence de Kathleen Belhassein

Résidence les sénioriales de Castanet-Tolosan

Cette conférence qui avait été parmi les premières sélectionnées par les résidents et les résidentes a beaucoup plu et passionné par la manière dont elle fut abordée. On a bien senti la formation de psychologue spécialiste d’interaction humain-machine puisque Kathleen a choisi une forme originale d’interaction entre elle et le public.

Cette forme de débat qu’elle nous a proposé, a suscité plein d’intérêt et de questions-réponses.

Après nous avoir défini ce qu’était un robot, l’intelligence artificielle nécessaire à son fonctionnement et les diverses apparences humanoïde, androïde, cyborg, le débat commença.

Est-ce que qu’un robot doit nous ressembler? Les robots ont-ils des émotions ?

Seriez-vous plus en confiance avec un homme ou un robot ? La responsabilité d’un robot en cas de dommages ?

A toutes ces questions, il nous fallait répondre par Oui ou par Non et expliquer le pourquoi.

Les réponses fusèrent et ont mis en lumière qu’il n’y a pas de réponses car il y a des points positifs et des points négatifs. Une chose semble sage pour nous : l’homme doit décider de l’usage des robots.

La question : « doit-on considérer le robot comme un esclave ? », sera une suite logique que nous aborderons entre nous au cours d’une table ronde, après avoir visionné cette conférence puisqu’elle fut filmée pour être ensuite projetée dans les autres résidences des Sénioriales.

A notre souhait de voir le LAAS., Catherine Dematteis nous a suggéré d’y aller lors des journées de la Fête des Sciences d’octobre.

Grand merci à cette jeune et gracieuse doctorante : Kathleen Belhassein dont la double compétence lui permet de penser à l’humain et pas qu’a la technique.